Prendre un shikoku par la patte…

Publié le par Farkasember

Cela fait un petit moment que je vous l'avais promis, mais je n'avais pas l'inspiration ne voulait pas venir… cet après-midi, c'est chose faite, et voilà, enfin, l'article sur les cours d'éducation pour chiot.

 

Il était temps que je m'active, cela fait un moins que nous y allons tous les samedi à midi, et je viens de percuter que dans, à peine, un autre mois, ils seront déjà dans la classe ado… le temps passe tellement vite…

 

Une fois de plus je m'égards, donc ce que je voulais vous présenter c'est l'école du chiot.

 

Pourquoi ? Car, à mon avis, c'est l'étape essentielle pour une vie harmonieuse avec votre compagnon canin. Bien sûr, je ne doute pas que certaines personnes puissent s'en sortir sans, il y a des chiens qui sont formidables même sans éducation, ils sont rares mais ce n'est pas impossible, tout comme il existe des gens qui ont un don naturel pour comprendre et communiquer avec leur chien, faisant l'éducation de leur compagnon à quatre pattes eux-mêmes. Cependant, il ne faudrait pas que ces exemples, je le répète, rares, vous fassent oublier que dans le reste des cas, un chiot mal éduqué va poser des problèmes à l'âge adulte, et quand je parle de problème, je ne veux pas seulement dire les risques de morsure, mais surtout le manque de socialisation du chien et les peurs que cela peut engendrer pour lui.

 

En effet, les cours pour le chiot, ne sont pas tout à fait comme ceux pour les humains, vous n'allez pas là-bas pour que Médor sache sa table de 8, ou soit capable de conjuguer le verbe être l'indicatif passé, mais bien pour lui faire voir de nouvelles situations, dans un espace de sécurité pour lui et d'amusement.

 

Vous avez besoin d'exemple plus concret ? Alors laissez moi vous compter, dans un petit résumé, ce que Fuuryoku et Nyméria ont fait durant leurs quatre cours.

 

La première semaine, celle que nous attendions avec impatience, car nous avions beaucoup de question sur le comment gérer le quotidien de nos chiots. Sandrine, l'éducatrice chargée des cours pour les chiots que nous avons suivi (petit coup de pub pour les cours d'éducation de la SPA de Genève qui sont vraiment excellents), a vite vu les quelques soucis que pouvaient représenter la cohabitation de nos deux loulous. Nyméria, surtout, et Fuuryoku, par imitation, ont très vite balancer à terre leur camarde de cours, dans des grognements des plus impressionnants, la meute prenaient le dessus sur les deux pauvres chiots solitaires.

Intervenant justement, Sandrine, nous a proposé une solution qui nous a convenu, présenter nos chiots aux autres séparément, accepter le jeu et n'intervenir que dans les cas où cela devenait trop violent. A ce moment là, nous devions prendre notre chiot dans nos bras et lui parler calmement en le maintenant sur le dos en hauteur, effet garanti.

En plus du premier contact, nos chiots ont découvert les tunnels en plastique et une sorte de pont en bois. La récompense, un bout de fromage, a permis à nos petits de passer sans trop de problème ces nouveaux obstacles.

 

La deuxième semaine, je n'ai malheureusement point pu participer aux cours des louveteaux, car j'étais à Barcelone avec les joueurs que j'entraîne. Cela ne les a pas empêché de bien travailler en mon absence et de commencer à apprendre le rappel.

 

Le troisième cours, deux nouveaux chiots ont rejoins le cours, et cela nous a valu une nouvelle séance de présentation qui a pris une bonne partie du cours. Nos chiots ont fait des progrès et sont moins agressifs avec leurs congénères, mais il reste une forte volonté de domination chez eux, mais au vu des progrès en 3 semaines, j'ai bon espoir que cela ne soit pas handicapant pour la suite.

 

Le quatrième cours, celui de la semaine dernière, nous a permis de travailler le rappel en compagnie des nouveaux amis de nos chiots, ainsi que la marche au pied.

 

Sans m'étendre plus sur le contenu des cours, je voulais vous parler un petit peu de la méthode d'éducation, je crois qu'on parle de renforcement positif. Quoi que c'est ? En fait, on cherche à ce que le chien fasse quelque chose, non par peur de mal faire, mais par envie de vous faire plaisir. Au départ, on travail beaucoup avec la récompense à manger accompagnée de félicitations et de caresses, par la suite, le but est de diminuer le nombre de fois où de la nourriture est donnée sans diminuer le reste. Pour l'instant, nous n'en sommes pas là, mais en 4 semaines de cours, nous avons déjà vu de grands grands changements chez nos loulous, pourvu que cela continue sur une aussi bonne voie.

 

Photos de Fuuryoku et Nyméria quelques jours avant leurs 3 mois : 

SDC10138.JPG

 

      SDC10139

Publié dans Informations

Commenter cet article

Kyrellya 14/06/2010 10:24


Bonjour Raphaël (et madame ;-) )
Ce serait un plaisir de rester en contact et de voir la petite Aiko maintenant qu'elle est grande.
Avez-vous Facebook ? C'est là où je mets la majorité des photos des loulous.

Au plaisir d'avoir de vos nouvelles.

Aline MAITRIAS


Raphael 10/06/2010 21:39


Bonjour !
Moi et ma femme sommes les heureux propriétaires d'Aiko (Petit Amour en japonais), la grande soeur de Nyméria et Fuuryoku puisqu'elle est issue de la première portée d'Asami et Dayu d'Allaikha, née
le 27 septembre de l'année dernière.
Je suis votre blog depuis que vous préparez votre appartement pour l'arrivée des deux petits, et je ris beaucoup lorsque vous décrivez vos péripéties avec vos deux petits monstres car nous avons
connu exactement les mêmes avec Aiko ;) Pipis partout la première semaine, domination systématique des autres chiens (même les plus gros) à la première rencontre, et surtout lors des premiers cours
d'éducation canine. Néanmoins, nous bénissons Cathy et son élevage car ce chien qui a été notre cadeau de Noel 2009 est un cadeau du ciel : adorable, silencieuse, joueuse, aventureuse et endurante,
elle nous apporte beaucoup de bonheur (et de remarques des passants, je pense que vous devez en avoir tout le temps également !) et nous fait plus penser à un petit loup qu'à un chien. Si Cathy ne
vous l'a pas encore dit, et vu que nous sommes passés la voir début mai juste avant le départ du dernier chiot d'Asami, nous vous conseillons de leur donner des croquettes Hill's ou Purina ProPlan,
mais en aucun cas des Royal Canin avec lesquelles Cathy a eu beaucoup de soucis graves.
Si vous voulez que nous restions en contact, j'en serais ravi, je pourrais également vous envoyer des photos d'Aiko si vous le désirez et nous pourrions échangez nos expériences mutuelles avec nos
chiens !
A bientot
Raphael THUET